Blog du Parti Socialite :

BLOG DE LA SECTION PS DE 

Message de Jean-Christophe CAMBADELIS

cambadelis

Jeudi 18 décembre 2014

Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,

L’année 2014 touche à sa fin. « Enfin » serions-nous tentés d’ajouter d’emblée. Car, disons-le, 2014 aura été une année douloureuse pour notre formation et éprouvante pour les cadres que vous êtes. En première ligne, comme toujours, vous avez fait face à l’ébranlement de notre base municipale.

Mais, disons-le aussi, cette année aura aussi été celle du sursaut immédiat. Aussi douloureuse qu’ait été la période, nous ne nous sommes pas laissés abattre. Dès la Rochelle, nous avons su relever la tête et avons regardé en avant. Nous y avons lancé nos États Généraux qui ont été un succès collectif. Fruit de trois mois d’échanges et de discussions, la Charte de notre identité nous rend forts et fiers de nos valeurs, qui sont autant de points d’appui pour affronter le bloc réactionnaire et pour aborder les échéances à venir.

Dans la suite logique, nous avons lancé avec Christophe Borgel la modernisation de notre formation pour un parti plus ouvert, plus connecté et plus efficace. Mue idéologique et mue organisationnelle, tout cela nous permet d’aborder l’année 2015 de manière sereine et volontaire.

Dès janvier, vous pourrez organiser des réunions concernant la modernisation de notre formation à partir des documents adoptés en Conseil national et faire remonter jusqu’au 23 janvier vos retours et vos compléments (cliquez ici pour retrouver la note de cadrage du Conseil national du 13 décembre ; cliquez ici pour retrouver le powerpoint sur la rénovation du parti).

Il nous sera également nécessaire de préparer le forum sur les « fractures territoriales » organisé par François Lamy. Cette initiative se tiendra dans le cadre du traditionnel rassemblement des secrétaires de section, le dimanche 1er février prochain, à la Mutualité à Paris.

L’actualité politique se fera aussi autour de plusieurs textes législatifs qui permettront de concrétiser notre lutte contre les inégalités. Le Parti Socialiste fera entendre sa voix et soumettra les modifications qu’il juge nécessaire, comme dans le cas de la Loi dite « Macron ».

En mars, il s’agira de défendre le bilan positif des départements que nous dirigeons et aussi de mettre en lumière les effets catastrophiques du programme thatchérien de la Droite sur les territoires et le quotidien de nos concitoyens. Sans oublier aussi de combattre le Front national qui se fait menaçant avec son programme souverainiste xénophobe dont Eric Zemmour vient de dire tout le but : «la grande déportation». Aucune élection n’est perdue d’avance, aucune échéance n’est écrite d’avance. Jour après jour, la droite et l’extrême droite lèvent le voile sur leur projet. Les Français commencent à découvrir leur programme caché.

Viendra ensuite la période de notre Congrès avec le dépôt des contributions le 7 février et celui des motions le 11 avril. Nous voterons les 21 et 28 mai et nous nous réunirons en Congrès les 5, 6 et 7 juin à Poitiers. Ce congrès devra être utile, pour peser sur la fin du quinquennat et pour commencer à préparer le suivant. De ce rendez-vous essentiel, nous devons ressortir plus forts, plus unis et plus audibles.

Partisans de l’alter-Europe, nous devrons également travailler à la réussite du prochain Congrès du PSE qui se tiendra une semaine après le nôtre. Fin août, nous nous retrouverons pour notre Université de La Rochelle.

Éco-socialistes, nous organiserons début octobre un Forum des sociaux-démocrates pour préparer avec les leaders progressistes européens le Sommet Paris Climat 2015. Enfin, en décembre, au cours des élections régionales nous défendrons face à nos adversaires notre modèle pour les collectivités locales qui combine l’ambition de territoires innovants, socialement justes, économiquement efficaces et durables.

Il faudra inlassablement préconiser l’union des nôtres bien sûr, mais aussi de nos partenaires qui veulent faire « payer » à la gauche de terrain les désaccords de la politique nationale. Cette division n’a pas de raison d’être au niveau départemental, voire régional, où nous avons décidé de travailler ensemble pour le bien de nos concitoyens.

Vous l’aurez compris, l’année 2015 s’annonce relativement chargée. Elle permettra de tester nos volontés et d’affiner encore un peu plus notre projet de progrès. A nous d’en faire une année féconde, une année charnière sur le chemin de la reconquête. Je sais pouvoir compter sur votre engagement et vous transmets tous mes vœux les plus chaleureux pour vous, vos proches et vos sections.

Amitiés socialistes,

Jean-Christophe Cambadélis

Premier Secrétaire du Parti Socialiste

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *